• Et crac l'épaule ....

    Coucou!

    Les vacances sont finies, l'école a repris pour tous les enfants.... Avez-vous passé de bonnes vacances?

    Nous les vacances ont été rythmées par les allers-retours au ski, comme nous habitons à 25 minutes du haut du Jura, nous profitons chaque années en Février pour apprendre le ski aux enfants. J'ai donc fait les navettes presque tous les jours, les 3 grandes étaient aux cours et je gardais mon tout petit qui a fait de la luge, qui s'est roulé dans la neige, qui a retrouvé d'autres petits comme lui, et qui a bu plein de chocolat chaud avec vue sur les pistes... J'ai pris des Centaines de photos en bonne mamarazzi gaga de ses championnes.

    J'ai aussi profité de la présence de papa fripouille le weekend pour skier avec mes copines et mes filles pendant qu'il gardait Victor. Quel plaisir de skier!!! Quel plaisir de partager de bons moments avec des amies! Quel plaisir de partager une passion avec mes grandes!

    Le dernier weekend des vacances, nous sommes allés en Auvergne pour montrer au papi comment les 2 grandes skient bien, pendant que mamie gardait les 2 plus petits.

    Et crac l'épaule ....

    Le temps n'était pas top (la neige tombait à gros flocons avec du vent), mais j'avais trop envie de skier avec mes puces et mon papa, du coup on est quand même monté!

    Classique, on loue les skis, on prend le forfait (sans l'assurance, on a la CB qui assure hein !?...), et on monte dans les télécabines direction le sommet et à nous la super journée ski (que je pensais...)!

    On arrive dans le blizzard, on chausse les skis avec le sourire, une photo pour le souvenir et hop on s'élance....

    Et crac l'épaule ....

    Piste bleue, verglacée, ... des blocs de glace par terre....

    D'un coup je vois mon ski qui s'accroche dans un bloc de glace et l'autre qui glisse sur le verglas, et là c'est pirouette cacahuète, les pieds (et les skis) passent par dessus la tête, et je tombe....

    ..... CRAC .... j'entends ce bruit dans mon épaule... je me retrouve par terre, allongée et je n'arrive pas à bouger, dans ma tête tout de suite je me dis... "c'est le début des ennuis... comment je vais faire ci, comment je vais faire ça... qui va m'aider... et notre weekend surpise à Disney, et puis, et puis, et puis, ....... " bref le tourbillon ....

    Un gentil skieur s'est arrêté et s'occupe de moi pendant que mon papa surveille les filles, il appelle les secours, reste au dessus de moi pour me protéger des autres skieurs...

    J'entends mes puces discuter "zut, la journée ski est fichue alors?!" "et qui va nous emmener jouer cet après midi?" "et pourquoi tu cries maman? tu as mal?" ....

    Les secouristes arrivent, au revoir le gentil skieur, bonjour les 2 secouristes.

    Ils me posent des questions, me demandent où j'ai mal, si je peux bouger, comment je m'appelle, d'où je viens... et puis ils me disent "bon il va falloir s'assoir et enlever le sac à dos..." grand moment de solitude, je leur dis même que je ne veux pas bouger, je suis bien comme ça dans la neige... hahaha

    Après quelques grimaces on y arrive, sur le moment ils pensent plus à une luxation plutôt qu'à une fracture.

    A la question "sur une échelle de 0 à 10 tu as mal comment?", je leur réponds, boah ça fait moins mal qu'un accouchement sans péridurale XD ..... Ils rigolent, je leurs dis donc que c'est niveau 6 ou 7 ....

    Puis ils m'installent dans le "traineau" orange, ils serrent les harnais (ouille ouille ouille) "on est obligé, pour pas que tu tombes..."

    Je crois que la douleur a du sécréter l'hormone des blagues parce que je passe mon temps à raconter des trucs rigolos.... Ils étaient bons publics ou très sympas et ils ont rigolé avec moi....

    Je vous passe les détails de la descente allongée la tête en bas, harnachée ... ce n'étais pas très agréable, sauf quand ils portaient le traineau, j'avais l'impression de voler... (tu vois Aladdin, son tapis.... ben c'était presque pareil sauf que j'étais en combi de ski et pas à Agrabah mais à Super-Besse)

    Arrivée au poste de secours, je retrouve des collègues d'infortune, plus ou moins blessés... Une gentille infirmière et un médecin.

    Allé hop, radios.... "bon madame il va falloir enlever le haut..." et moi "comment ça? juste le manteau c'est ça?" "non non, le manteau et le pull".... "heuuuu on est obligé de la faire la radio?" bah oui on était obligé... mais la super gentille et douce infirmière a été géniale et je n'ai presque rien senti! ouf

    Donc le médecin arrive, radio (je n'ai pas eu à m'allonger ou à me contorsionner ouf)... et là il ressort avec la radio et de but en blanc il me dit "bon, c'est une fracture, il va falloir opérer, vous voulez la faire où?" "hein?? quoi?? comment???" ouiiiiiiinnnnn snif snif ouais je ne suis pas dépourvue d'émotions et j'ai pas réussi à répondre... trop choquée, je m'attendais limite à repartir en sautillant lalala la vie est belle. Bah non. Ben je ne sais pas où aller.... à Clermont? à Genève, à Annecy, Grenoble..... et puis et les enfants? et l'organisation, et Disney (ben oui je suis une petite fille de 32 ans qui avait très envie d'aller faire un bisou à Mickey) .... bref heureusement que l'infirmière est venue me rassurer, m'aider à réfléchir! J'avais décidé d'attendre de voir si je tenais jusqu'au lundi d'être de retour chez moi. (tu parles avec juste une boite de Dafalgan .... je ne suis pas wonderwoman ....)

    Du coup après être rentrée chez mes parents, la douleur a commencé à se réveiller vraiment... et le Dafalgan ben c'est pas suffisant et puis la question de l'opération me trottait dans la tête... Donc en fin d'aprem, je file aux urgences avec mon papa.

    Prise en charge rapide, tout le personnel** est super gentil, attentionné... loin de l'image des urgences speeds, ultra bondées et peu sympathiques. J'y suis restée tout de même un peu plus de 3h, mais comme je leur ai dit "aux urgences c'est chacun son tour faut attendre et serrer les dents". J'avais mon téléphone (oooh bonheur de la technologie) et un livre.

    Radios .... oui c'est une belle fracture madame, on va faire un scanner et contacter le chirurgien.

    Scanner .... ha ben vous ne vous êtes pas loupée! Vous êtes sure d'être tombée dans la neige? haaa le verglas... alors je comprend mieux....

    OK! donc c'est pas beau, on appelle le chirurgien qui veut me voir parce qu'il veut en discuter avec moi, étudier mon scanner etc... trop gentil il s'arrange pour me caler un rdv le lundi matin à 8h.

    On m'explique alors en me montrant mon scanner que j'ai la tête de l'humérus explosé en plein de petits morceaux.... qu'il va peut être falloir me mettre une prothèse ou pas ... comme je suis jeune c'est bien mais aussi c'est pas bien.... et là la jeune doctoresse qui s'occupe de moi depuis mon arrivée me demande si j'ai des anti-douleurs... et moi "oui oui j'ai du Dafalgan, j'en ai pris un à 15h...." il était 20h30... elle me regarde les yeux ronds "c'est tout, vous n'avez pas eu quelque chose de plus fort?...." "et sur une échelle de 0 à 10 vous avez mal comment?" et moi toujours aussi blagueuse "boah ça fait moins mal qu'un accouchement .... c'est douloureux mais ça va je respire comme on m'avait appris pour accoucher " (j'ai fini par lui dire 7 parce qu'elle en avait besoin pour son formulaire....)

    Donc hop j'ai eu droit à une dose de cheval pour atténuer tout de même la douleur.

    Je patiente un peu et elle revient avec une infirmière et de quoi faire un méga bandage qui me prend l'épaule, le bras ... méga serré et avec juste la main qui dépasse.

    Et crac l'épaule ....

    "pas le droit de se doucher, ni de mouiller la bandage"

    ok.....

    et puis j'ai pu partir avec toutes les photos de mon épaule et une ordonnance.

    La nuit passe.......... le dimanche aussi, organisation avec mon mari, avec les copines qui vont prévenir l'école, récupérer les devoirs, ....

    MERCI les filles pour le méga soutien, les heures de papotages qui font du bien, qui m'ont fait oublier la douleur, qui m'ont faite rire....

    MERCI à mes parents et mon frère pour l'aide et le soutien aussi.... les fous-rires avec ma maman.... (mieux vaut rire de la situation hein!)

    Lundi matin, je reviens à l'hôpital, je rencontre le gentil chirurgien orthopédique, d'entrée il me dit "il ne faut surtout pas vous opérer" YEAAAAH (j'ai des bonhommes qui dansent dans ma tête, tellement je suis heureuse) je vous passe les détails, mais il m'explique bien tout, je lui pose la page entière de questions que j'avais préparé...

    Jusqu'à la question fatidique "si vous étiez dans mon état, iriez-vous à Disney le weekend prochain?"

    "Dans l'absolu vous pouvez y aller, mais moi je n'irai pas... la foule, marcher, le trajet, les risques etc..."

    Autant vous dire que j'ai été très déçue de ne pas pouvoir concrétiser une surprise que j'organisais avec mes amies depuis plusieurs semaines .... mais j'ai été raisonnable.

    Et puis j'ai pu annoncer la bonne nouvelle, pas d'opération!!!!! quel soulagement!!

    Depuis on s'organise autour de mon impossibilité à gérer les enfants, le quotidien etc.... On est rentré à la maison avec ma maman qui nous aide beaucoup et qui a mis en arrêt tout son agenda !! Avec des amies top, qui m'aident beaucoup <3 <3 et papa fripouille qui a réussi à s'arranger avec son travail pour être à Genève et non à Zürich les prochaines semaines.

    Nous avons découvert qu'il vaut mieux tout se payer avec sa propre CB plutôt que de se faire offrir des sorties ski ou que de regrouper sur une même CB tout un voyage parce que si on est pas conjoint ou enfant à charge de moins de 25 ans on a droit à rien, aucun remboursement.... (secouristes, Disney, ... ).

    Nous avons découvert que comme je n'ai pas les membres inférieurs immobilisés, la sécu et la mutuelle ne m'aident pas pour avoir quelqu'un qui vienne nous aider avec les enfants, les repas et le ménage..... "vous comprenez (heu non) on ne vous considère pas comme invalide vu que vos jambes vont bien....... vous êtes capables de vous occuper des enfants et du ménage d'après notre règlement" .............. bah oui avec une épaule en miettes c'est sur.... dès que je rigole j'ai mal... je pourrai faire un effort quand même! bref déçue de payer des assurances qui se défilent dès qu'on a besoin d'elles...  j'aurai du me casser les 2 jambes, la prochaine fois je mettrai l'option "je choisi l'endroit de ma fracture" au moment de tomber !

    Je reste positive (la plupart du temps, sauf quand ça gratte, sauf quand j'ai mal et que j'en ai marre) ... j'ai déjà fait plus d'une semaine, ça va passer vite....

    Mon homéopathe et mes amies trouvent la situation très symbolique... les épaules, tout ce que je fais et porte tout au long de l'année avec mon mari absent, les 4 enfants etc....

    Donc repos forcé. Après le choc, la gestion de la situation, j'espère revenir sur le blog petit à petit... (ça devrait être possible vu le roman que je viens de vous pondre... ça va vous êtes toujours là????)

    La vie m'a amenée à devoir tout stopper, à me poser, à déléguer... je considère ça comme un passage nécessaire et je vais essayer de me reposer...

    Il va falloir que je regarde l'état de mon appareil photo... je n'ai pas rouvert mon sac depuis 10 jours...

    Je garde une grosse motivation pour pouvoir à nouveau porter mes petits poussins, pour faire du ski l'an prochain (même pas démotivée), pour nager le crawl (pas gagné apparemment... mais j'ai tellement envie), pour refaire 98% de ce que je faisais avant (ou 100% si j'y arrive mais peu d'espoir apparemment).Tout est dans la tête, ça aurai pu être tellement pire vu ma chute... les cervicales etc... donc si c'est "juste" l'épaule c'est juste un signe pour me dire stop pendant quelques semaines et ensuite essayer d'y aller mollo....

    Et crac l'épaule ....

    Pour finir, je voulais vous dire comme je suis fière de mes enfants, mes puces m'aident beaucoup, elles ont compris la situation, m'ont dit que pour Disney c'est pas grave, elles me font des bisous tout au long de la journée en montant sur des plots, sur les lits, le canapé ou quand je suis assise. Elles me font des câlins quand j'ai un coup de blues. Elles sont adorables !!! Victor a bien compris, il vient me voir du bon côté, il boude un peu mais je suis sûre qu'il a saisi la situation! Je lui ai bien dit que c'était temporaire! <3 <3

    A très vite pour de nouvelles aventures....

    Claire.

    **je suis allée au Pôle Santé République de Clermont Ferrand pour ceux qui sont dans le coin, ou si jamais vous avez besoin un jour (je ne vous le souhaite pas hein!)

    Suivez-nous sur Facebook et Instagram Claire_revesdefripouilles   et sur YouTube maintenant!  

    « Même pas peur des monstres! Peinture de monstres à paillettes....Le livre de la jungle de Kipling illustré par Quentin Gréban éd. Mijade »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Mars à 21:10
    Niya

    Eh beh, quelle histoire ! Tu m'as piqué ma réplique pour le degré de douleur... l'accouchement sans péridurale, c'est le summum lol... J'ai l'impression de revoir mon accident, et mon pied cassé. La première fois aux urgences, on m'avait dit "ce n'est pas grand chose, une bonne entorse, tenez, du dafalgan et une prothèse" AHAHA... le dafalgan, c'est bon 2 min... Quand ils compris 2 jours après que j'avais en fait plusieurs fractures au pied, j'ai eu le droit à un anti-douleurs beaucoup plus puissant (après 3h d'agonie dans un couloir des urgences...). 

    Bref, je te souhaite un très bon rétablissement... Tu es bien entourée, c'est l'essentiel dans ces moments-là. Bisous.

      • Mardi 14 Mars à 08:34

        Mon dieu ça n'a pas du être facile pour toi non plus.....

        Merci pour ton message

        Bisous

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :